L’Hebdo – La séduction selon Ostap Bender

Cliquez pour agrandir

La séduction selon Ostap Bender

L’écrivain genevois Michaël Perruchoud quitte un instant la littérature pour la chanson : tout en nostalgie et en satire douce‑amère.

Bernadette Richard

DISQUE Ostap Bender, vous connaissez ? Personnage de la littérature satirique sociétique, Ostap a pris la nationalité suisse et s’est glissé dans une pochette de CD signée Michaël Perruchoud et des potes musiciens, Anthony Weber, David Magnin, Maik Gudehus. «Jusqu’à 25 ans, je n’ai pas pensé à la musique, confie l’écrivain. Puis je me suis trouvé une guitare, je n’ai pas de connaissances musicales, mais je grattouillais, je composais en même temps son et paroles. De vieux amis se sont joints à l’aventure et durant l’un de mes voyages, ils ont peaufiné ces chansons. Quand j’ai entendu le résultat, j’ai trouvé que ça s’étoffait.»

Prenant leur temps, les cinq compères, dont Clara Löi, une violoniste tout ce qu’il y a de plus classique qui les a rejoints, s’attellent à un vrai travail de pros. Ils soignent jusqu’au moindre détail l’accompagnement, qui comprend guitare, guitare baryton, batterie, washboard, violon, métallophone, scie musicale, guimbarde, ukulélé, basse, banjo. ensemble sophistiqué pour des chansons souples, fluides, dans lesquelles la voix chaude de Perruchoud se fond un peu comme un praliné sur la langue.

Les douze textes, plus un cadeau caché, sont de l’écrivain interprète. Si les paroles ne sont pas d’un optimisme forcené – «La fille que j’aime a tant d’amants que c’est parfois un problème pour lui apporter des croissants» –, ils affichent une forme de vérité nostalgique face à un monde en déroute. Avec un zeste d’érotisme, beaucoup de tendresse, de l’humour noir – «Cornecul et cornediable, les experts en sondages ont voulu faire de moi un citoyen rentable» –, les paroles d’Ostap Bender frappent juste, entre poésie et ironie.

Article sur :

12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *