Currently browsing author

Roland Azzeletti

Le Jumeau fantôme

Henriette était, comme on disait à l’époque, une honnête fille, et l’expérience de Raymond pour ces choses qu’on ne raconte pas n’atteignait pas des sommets. Néanmoins les lois de la nature firent si bien que le ventre d’Henriette commença à s’arrondir vers la fin du printemps de 1937. Il fallait s’attendre à un heureux événement. Pas si heureux que ça à vrai dire, car la situation financière du couple en ces années de crise était plutôt précaire. « On n’a même pas pu s’acheter des vélos », disait Raymond. Et la logeuse d’Henriette, qui avait accepté de les abriter un certain temps, fit la moue à l’idée qu’un braillard viendrait bientôt troubler sa quiétude.

Adieu pipelette

Le fourneau usagé du chalet a été remplacé et donné. Nous lui souhaitons bonne chance dans son nouveau lieu de travail, une bergerie de l’Ardèche. Quelques conseils pour son nouveau propriétaire.

Le Mot de la fin

Par une belle journée du mois de mai, en fin de matinée, un couple dans la trentaine pénétra gauchement dans le hall d’accueil d’une maternité. La femme, de condition modeste, très fatiguée, poussait son gros ventre en direction du comptoir de la réception, le regard absent, soutenue par son mari, un ouvrier basané qui sentait le tabac noir et maîtrisait mal la langue du pays. Ils étaient venus à pied depuis Dieu sait où. On leur demanda de remplir la fiche d’entrée, ce qu’ils firent laborieusement avec l’aide d’une employée grincheuse. Profession : aide-maçon. Signatures : Virginio Gazzoletti. Date : 11 mai 1939.