Currently browsing author

Gérard Fontaine

Sainte Cécile

Une croisée de sentiers m’offre de redescendre vers la cluse ou de grimper vers les ruines du monastère de Sainte Cécile. Une course de lièvre – j’ai dérangé son sommeil – trace une ligne d’écume vers la crête et me suggère de la suivre, de poursuivre mon ascension par les broussailles. Là, la pente se durcit, des buses tirent des traits contre les rares nuages. Au loin la teinte des lavandes s’est mue en janthine, en zinzolin. Des fumées fines lancent des serpents blancs dans l’azur. Les traits d’un pinceau d’air couche les verts en ingénieuses superpositions. Les cirrus diluent le dôme bleuté du ciel. Mes pas se font plus lents, mon souffle s’accorde au souffle de la montagne. L’inclinaison va crescendo, mon cheminement traverse quelques écueils : des troncs d’arbres abattus, des affaissements, des ronces.

Le Duel

Je pense être le dernier témoin vivant de ce duel et je crois qu’il est de mon devoir d’en écrire l’histoire afin qu’elle ne tombe pas dans l’oubli. Je vous la raconte avec mes mots d’aujourd’hui, ceux d’un vieil homme dont les souvenirs s’effacent doucement. Il n’avait pas plu depuis longtemps. Tout était sec dans cette aube tendue lentement vers la faible lueur du jour. Une brume paresseuse était encore suspendue sur le lit de la terre. Sur la place, on entendait croasser quelques corneilles de mauvais augure. Un peu plus loin, la vieille tour surveillait la naissance d’un jour différent. L’ambiance était pesante. Il faisait tiède et mauve sale. Un vent venait soulever la jupe de la terre. Au nord du village, entre les dernières habitations et les champs, on entendait hurler les chiens.