La Porte

Fred Bocquet

Cousu Mouche
2014
160 pages

Version papier

CHF 20.00Ajouter au panier

Version électronique (.epub et .mobi)

CHF 9.00Ajouter au panier

Le livre

Une petite fille est morte, frappée à coups de couteau. Elle est tombée devant une porte, qui ne s’est pas ouverte. Autour d’elle, on se désole, on philosophe, on s’indiffère, on se souvient, on voudrait mourir, et on essaie de vivre.

Car c’est aussi une ode à la vie, à ce qu’elle pourrait – aurait pu – être que nous tisse Fred Bocquet, observatrice émue au chevet de l’irréparable.

Un roman court, intense, surprenant, loin de l’habituelle verve à la Audiard, des portraits mordants et des fraîches anecdotes du quotidien : Fred Bocquet nous livre ici le drame à l’état pur, avec une tendresse et une économie de moyens qui nous laissent à fleur d’émotion.

Presse

2016-04-01 – REEL – Littérature (article de M. Bossi)

Fred Bocquet ne raconte pas une histoire, mais plusieurs, avec une subtilité douce qui entrelace les vies. Elle réussit un pari audacieux : ne pas construire son roman autour de l’élucidation du crime. [Cliquez pour lire la suite].

2015-02-05 – Le Quotidien Jurassien – MAGAZINE culture (article de Bernadette Richard)

[…] Puissant, dur et tendre, une claque qui fait mal tant que dure la lecture. Bel exercice de style de la part d’une écrivaine toujours surprenante. [Cliquez pour lire la suite].

2015-02-26 – La Gruyère – Culture (article d’Éric Bulliard)

Un fait divers aussi atroce que banal, dans un village français: une fillette a été assassinée. […] Fred Bocquet construit un bref roman troublant, tendu, où l’émotion se révèle d’autant plus puissante que le livre n’est jamais larmoyant, encore moins racoleur. [Cliquez pour lire la suite].

2015-02-14 – Le Courrier – Livre (article de MOP)

Le désir de vivre malgré tout, même en dépit d’un événement glaçant, hante La Porte, un roman de Fred Bocquet paru aux éditions Cousu Mouche. [Cliquez pour lire la suite].

avatar

Née une année en 6 dans une bourgade en ieu, Fred a très tôt montré un goût vif pour l’écriture. Son premier poème, qui évoquait avec justesse les bonds allègres d’un petit lapin dans le thym – notez la richesse de la rime -, fut rédigé à l’âge de sept ans. Auteur de trois romans, Monsieur Quincampoix (2006), La Ricarde (2012) et La Porte (2014), Fred Bocquet vit à Genève, dans un ilot de verdure promis, comme nous tous, à la démolition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *