• 16Mai

    L’Asile

    Pourquoi accueillir des individus à la moralité douteuse qui, si ça se trouve, ne savent même pas se tenir à table? Et puis, on n’a pas que ça à faire, on doit bosser pour financer nos retraites, alors un peu de décence s’il vous plaît!

    © Cousu Mouche, 2013, tous droits réservés.

    L’Asile

    Paroles et chant : Michaël Perruchoud
    Musique, paroles, chant et guitare : Sébastien G. Couture

    Regarde ces terres elles sont immenses
    Tu pourras ensemencer
    D’accord il reste quelques mines
    Tu avanceras à cloche-pied
    Et comme il reste quelques décombres
    Tu auras vite reconstruit
    Et les snipers tapis dans l’ombre
    Tu en feras des amis

    Rentre chez toi
    Tu y seras mieux

    On te refuse l’asile
    Eh oui, eh oui, eh oui, eh oui
    On te refuse l’asile
    Eh oui, eh oui, eh oui, eh oui
    On te refuse l’asile

    Cette chambre est un peu petite
    Mais tu ne te déplaces plus tellement
    Tu t’ennuyais dans ta maison
    Avec tes souvenirs encombrant
    Y’a des animations le samedi
    Un sosie de Michel Sardou
    Et bien trente-six chaînes de télé
    C’est dire qu’on a pensé à tout

    Ce sera chez toi
    Tu y seras mieux

    On va te mettre à l’asile
    Eh oui, eh oui, eh oui, eh oui
    On va te mettre à l’asile
    Eh oui, eh oui, eh oui, eh oui
    On va te mettre à l’asile

     

Laissez un commentaire