• 05Mar

    Ils méritent un avocat

    L’animal est toujours innocent. Son âme est pure si ses papiers et ses vaccins sont en règle. Et parfois, si l’animal est violent, c’est uniquement parce qu’il a faim ou qu’il a été maltraité. Mais jamais il ne volera le pain des bons Suisses. Ce n’est pas le cas de tout le monde. Suivez notre regard!

    © Cousu Mouche, 2010, tous droits réservés.

    Ils méritent un avocat

    Paroles, musique et chant : Michaël Perruchoud
    Musique, paroles, chant et guitare : Sébastien G. Couture

    Le petit chat abandonné
    Dans la forêt avant l’été
    Tout affamé tout maigrichon
    Il miaule à nous fendre l’âme
    Pour mieux nous conter son drame
    La douleur de son abandon
    Mais qui saura un jour dire
    L’étendue de son martyre

    Ce petit chat abandonné

    Il mérite un avocat
    Il mérite d’être défendu
    Un coussin en Alpaga
    Pour pouvoir baver dessus
    Des dommages et intérêt
    Du thon rouge dans sa gamelle
    Du whiskas dans un cornet
    Et des souris en porte-jarretelles

    Le doberman tout affamé
    Qui a mordu la fille au pair
    Et qui ne l’a plus lâchée
    Les canines profond dans la chair
    Il ressasse son triste destin
    Dans la cellule de la fourrière
    Où on l’a jeté comme un chien
    Sans égard et sans manières

    Ce doberman tout affamé

    Il mérite un avocat
    Il mérite d’être défendu
    On n’entre pas en rage comme ça
    Sûrement qu’un jour on l’a battu
    Il faut bien qu’il nous raconte
    Qu’on confronte les points de vue
    Le condamner serait une honte
    Avant de l’avoir entendu

    Le mendiant de mon impasse
    Qui traîne dans les parcs le soir
    Il pue la mort il pue la crasse
    Et guette nos enfants dans le noir
    Il se plaît dans la délinquance
    Ou pire quémande l’assistance
    Il donne une image très vulgaire
    De notre Suisse si prospère

    Le mendiant de mon impasse

    Il mérite un gros charter
    Il mérite pied au cul
    Ce genre de zèbre prolifère
    Il y en a trop dans la rue
    La Suisse c’est l’Arche de Noé
    Chacun prend place à notre table
    Mais faut pas nous demander
    De défendre l’indéfendable

    Mais faut pas nous demander
    De défendre l’indéfendable

    Non faut pas nous demander
    De défendre l’indéfendable

Laissez un commentaire