• 10Nov

    Dans ton pays

    Le Suisse sait que le respect du prochain, qu’il professe jusqu’au plus profond de ses banques, n’est pas une valeur universelle. Les autres ont parfois des coutumes barbares. Il volent l’oeuf et le boeuf en palpant la crémière. Cela nous dérange assez peu. À condition que ce ne soit pas NOTRE oeuf, NOTRE boeuf ni NOTRE crémière.

    Les délinquants ont intérêt d’avoir leur passeport en règle, c’est nous qu’on vous le dit!

    Les violeurs étrangers (y’en a d’autres?), on va leur en mettre plein les urnes!

    © Cousu Mouche, 2010, tous droits réservés.

    Dans ton pays

    Paroles, musique et chant : Michaël Perruchoud
    Musique, chant et guitare : Sébastien G. Couture

    Tu voles, tu voles
    Dès le petit matin
    Si tu volais dans ton pays
    Ça nous dérangerait moins

    Tu violes, tu violes
    Dès le petit matin
    Si tu violais dans ton pays
    Ça nous dérangerait moins

    Dans nos geôles surpeuplées, on n’sent plus chez nous
    Avec l’alcoolo du samedi, le chanvrier grigou
    Le braconnier en goguette, l’assureur margoulin
    L’arnaqueur aux dents blanche dont on connaît l’cousin

    Un excès de vitesse, un abus de chasselas
    Tu t’retrouves au cachot avec des scélérats
    Qui ne parlent pas la langue, qui n’ont pas de manières
    Et ton séjour à Bochuz se transforme en enfer

    Et puisqu’il faut bien laver son linge sale en famille
    Il est juste d’être puni par sa propre patrie

    REFRAIN

    D’accord les peines y sont plus lourdes et plus sévères
    Par contre les prisons sont nettement moins gardées
    Si tu es habile et malin tu trouveras le grand air
    Et là parmi les tiens tu pourras recommencer

    D’accord les poches y sont foutrement moins pleines
    Mais il y en a beaucoup plus à vider
    La surpopulation est toujours une aubaine
    Pour l’homme aux mains agiles qui connaît son quartier

    À trop vous ménager, à trop bien vous traiter
    Notre justice fédératrice fait des ratés

    REFRAIN

    Ne confonds pas la Suisse avec ta pauvre terre
    Qui n’a pas de morale ni de système bancaire
    L’argent on n’le vole pas puisqu’on le multiplie
    Aussi bien que les pains d’un certain Jésus-Christ

    REFRAIN

Discussion One Response

  1. 20 janvier 2013 à 5 h 33 min

    Trop bien les mecs. continuer comme ça. J’aime le délire, c’est bon pour les neurones.
    J’espère pouvoir vous rencontrer un jour pour que nous puissions délirer ensemble.

    Le Bouffon de la République

Laissez un commentaire