• 27Mai

    Mets ta burqa

    Le port de la burqa, outre quelques considérations religieuses, peut être fort bienvenu en nos contrées. Pour la femme vieillissante, ou trop en chair, ou encore boutonneuse, la burqa est une alternative peu coûteuse aux cosmétiques et autres chirurgies esthétiques.

    © Cousu Mouche, 2010, tous droits réservés.

    Mets ta burqa

    Paroles, musique et chant : Michaël Perruchoud
    Musique, paroles, chant et guitare : Sébastien G. Couture

    Tu vois arriver l’été
    Devant ton miroir horrifiée
    Avec cette culotte de cheval
    Le bikini se présente mal
    Tu songes aux régimes minceur
    Au fitness dès l’saut du lit
    Mais te voilà tout en sueur
    Et tu as si bon appétit

    Pour arriver fière à la plage
    Il existe une solution sage

    Mets ta burqa
    Mets ta burqa

    Avec ton crédit chez Loréal
    Ta carte de membre chez Yves Rocher
    Tes ridules se font la malle
    Mais ton portefeuille est plombé
    Cela n’a rien de religieux
    Mais c’est simplement plus pratique
    Et puis tellement moins coûteux
    Que la chirurgie esthétique

    Pour pas être reconnue dans la rue
    Par le mauvais coup d’la veille
    Pour mater l’mâle sans être vue
    Pour éviter les coups d’soleil
    Pour rougir sans honte aucune
    Et masquer ses poussées d’acné
    Pour ne pas dépenser d’la thune
    En quête d’une éphémère beauté

    Mets ta burqa
    Mets ta burqa

    Ton époux a le geste fier
    Quand est imbibé de fendant
    Et l’hématome sous la paupière
    C’est toujours un peu dérangeant
    Toi, tu ne voudrais pas faire d’histoire
    Pour quelques malheureuses mandales
    Surtout qu’il boit pas tous les soirs
    Et qu’il ne pense jamais à mal

    Avant que de vilaines rumeurs
    Ne souillent l’élu de ton coeur

    Mets ta burqa
    Mets ta burqa

    Et si jamais un malappris
    Insinue que tu a vieillis
    Tu pourras dire : non, mon chéri
    Ce doit être juste un faux pli
    Et si un mal embouché
    Te pressens un peu trop ovale
    Tu pourras dire : non, mon bébé
    C’est juste du vent dans les voiles

    Pour pas être reconnue dans la rue
    Par le mauvais coup d’la veille
    Pour mater l’mâle sans être vue
    Pour éviter les coups d’soleil
    Pour rougir sans honte aucune
    Et masquer ses poussées d’acné
    Pour ne pas dépenser d’la thune
    En quête d’une éphémère beauté

    Mets ta burqa
    Mets ta burqa
    Mets ta burqa
    Mets ta burqa

Laissez un commentaire