• 16Nov

    45 Jours

    Éric Stauffer et le MCG ont promis de nettoyer la ville de tous ses mendiants et de ses dealers en 45 jours. Votons pour lui et mettons enfin tous ces voyous dans le même panier (à salade).

    © Cousu Mouche, 2009, tous droits réservés.

    45 Jours

    Paroles, musique et chant : Michaël Perruchoud
    Musique, paroles, chant et guitare : Sébastien G. Couture

    Y’a que nous qu’on est biens
    Y’a que nous qu’on est beaux
    Y’a que nous qu’on a des banques
    Qui ont le secret dans la peau

    Y’a que nous qu’on s’tient bien
    Qu’on tend pas la main dans la rue
    Qu’on fait pas les malins
    Dans un dialecte incongru

    Y’a que nous, que je sache
    Qu’on a le beau passeport d’ici
    La racaille et les taches
    Il faut vous le tenir pour dit

    Donnez-nous 45 jours
    Et on vous nettoiera tout ça
    On s’ra consanguins mon amour
    Et on boira du Rivella

    C’était bien à Berlin
    Pas mal en Israël aussi
    Il faut construire des murs
    Qui séparent ailleurs et ici

    Investir dans la brique
    Ça doit être une bonne option
    Si on peut s’faire du fric
    C’est pas nous qu’on va dire non

    Et quand on voit les p’tites frappes
    Qui sévissent dans les quartiers
    Faut surtout pas qu’on les attrape
    C’est qu’on a des armes chargées

    Donnez-nous 45 jours
    Et les Pâquis, c’est IKEA
    Tout beau, tout propre, tout plein d’amour
    Mais c’est à monter chez soi

    Dealers et bohémiens
    On les met dans le même panier
    Et puis on secoue un peu
    Et tous les moutons vont voter

    C’est avec d’la testostérone
    Que l’on gagne les élections
    Employer ses neurones
    C’est une affaire de couillon

    Nous on a des biceps
    De la gueule à la braguette
    Et pas le moindre complexe
    À hurler jusqu’à qu’ça pète

    C’est épuisant 45 jours
    Et on se sent un peu plat
    Malheureusement aux alentours
    On ne trouve plus de coca

    Y’a que nous qu’on est biens
    Y’a que nous qu’on est beaux
    On a la matraque à la main
    Et pas grand-chose dans le plot

Laissez un commentaire